Blog

12
Mars
blog image

Made in Asia

Commentaires: 0

Ce week-end j’étais sensée être à Glastonbury, en Angleterre selon la petite tradition que j’ai mis en place depuis un an. Pour diverses raisons ce voyage a pourtant dû être annulé. S’il y a eu beaucoup d’hésitations concernant cette décision au début, ce ne fut plus du tout le cas à partir du moment où l’événement ‘Made In Asia’ – à Bruxelles- annonça que l’équipe complète d’Aventures’ serait présente ce même week-end.

Quelques jours avant l’événement, la MIA annonce que seulement un nombre (très) limité de personnes aurait l’occasion de rencontrer les invités d’honneur. Je n’étais – techniquement- pas une de ces personnes. J’étais tristesse et déception. Mais, comme quoi, il faut toujours rester positif et optimiste… Par un très heureux concours de circonstances (merci pour toujours à Shun-Geek, la copine de l’un de ces monsieurs), j’ai pu rencontrer et passer un peu de temps auprès de toute l’équipe.

Sous l’emprise de l’émotion et de ma santé de fer (…) j’ai néanmoins fait un petit malaise en me retrouvant devant eu, alors que j’avais déjà abandonné espoir de les rencontrer. Et, que dire… Ils ont été absolument adorables. Aussi chaleureux qu’attentifs que drôles. J’ai donc décidé, pour les remercier, de leur donner tous mes dessins d’Aventures. Et oui. Voilà. Tous partis. Mais ils sont entre de bonnes mains. Et j’en ferai bien évidemment plein d’autres. Au moment même j’étais juste tellement reconnaissante que j’espérais que mes dessins suffiraient à exprimer ma gratitude. Bref, je ressors de là avec des étoiles plein les yeux. Et maintenant, en fonction de qui y sera présent, j’envisage d’éventuellement me rendre aux ‘Geek Faeries’.

Sinon, c’était ma première visite à la MIA et elle fut très agréable. J’y ai dépensé beaucoup plus d’argent que je n’aurais dû, mais ils avaient tant de choses merveilleuses que ça en valait largement la peine. (Photo de mes loots probablement à venir sur Instagram).

Il y avait de nombreuses activités surprenantes, intéressantes, interactives et profondément geek. Il y avait également de nombreux cosplays merveilleux. Le concours de cosplay était d’ailleurs une grande découverte ! Je m’étais moi-même prêtée au jeu du cosplay, recyclant de cette manière le costume que j’aurais du porter à Glastonbury. Du coup, je me suis transformée en Poison Ivy.

En gros, une expérience merveilleuse que je renouvellerai si elle ne tombe pas en même temps que le festival de Glastonbury. J’en ressors rêveuse, inspirée et très fatiguée. Mais c’est de la bonne fatigue. Oui, oui.