Blog

18
Octobre
blog image

Aventures d'Eté (2/2)

Commentaires: 0

Voici la seconde partie des aventures de cet été.

Me voilà donc, comme dans un rêve.
Tous le cast d’Aventures s’était souvenu de moi, j’ai vécu un moment d’échange très émouvant avec Bob, j’avais gagné un prix au défilé et tout le monde avait signé ma farde de dessin. Quelle journée ! Je me suis alors rendue compte qu’il me manquait un brin de perfection pour que cette journée soit absolue. Je n’avais pas encore eu l’occasion de voir Sorina Chan, la talentueuse illustratrice et accessoirement, copine de Fred (JDG).
Il se trouvait - et j’aurais dû y penser – qu’elle tenait un stand avec ses dessins. Tout simplement. Elle était parfaitement adorable et avec elle aussi j’ai eu un échange très chaleureux. Elle m’a fait le plaisir de me demander si elle pouvait voir mon portfolio et si elle pouvait prendre une photo de moi. (OMG !) De mon côté ça m’aurait fait très plaisir qu’elle fasse mon portrait manga (vu que c’était l’une des choses qu’elle proposait sur son stand). Hélas elle était overbooké de ce côté-là. Par contre elle m’a donné sa carte de visite pour que je puisse la recontacter à ce propos. Elle a aimé mes dessins alors grande joie à moi (OMG, OMG) !!!
Je vais un peu raccourcir le récit car il y a encore beaucoup à raconter.
Lors de la nocturne du samedi soir, j’ai eu la chance d’apercevoir Mahyar qui discutait avec deux, trois personnes. Timidement, je me permets de m’avancer. Il me sourit comme pour m’inviter à m’avancer un peu plus. De toute évidence ça parlait jeu de rôle. Du coup j’étais bien dans mon élément. Durant bien 45 minutes on a discuté en petit comité avec ce grandiose personnage. Je vais maintenant décrire un moment de grande fierté personnelle qui n’est pas prêt de me quitter. Mahyar avait demandé à quels jeux chacun d’entre nous avait déjà joué. A mon tour je lui en cite quelques-uns. Je ne les cite pas tous car il y en a beaucoup et je ne voulais pas monopoliser la parole. Puis un jeune homme à côté de moi décrit un jeu dont il ne retrouvait plus le titre. Le reconnaissant, je lui dis tout de suite qu’il s’agit d’INS’. Mahyar l’avait aussi reconnu, mais avait répondu une seconde après moi. Là, Mahyar me regarde avec une certaine appréciation, me saisit par les épaules et me déplace devant lui. Il dit alors : « Je propose que vous l’écoutiez elle et que moi je bouge juste les bras derrière. De toute façon elle semble en savoir autant que moi. » Dans la catégorie des compliments qui m’ont été fait lors de cette journée, ce n’était certainement pas le moindre !!! Mais toutes les bonnes choses ont une fin et je vais éviter de décrire le dimanche qui fut une journée plus passive.
En gros, les Geek Faëries, l’année prochaine, je refais ! Ce fut un moment véritablement excellent. J’ai eu l’occasion de m’évader, m’émerveiller et je dis ça sans même avoir participé à l’une des nombreuses activités proposées ! Et je vais vous dire autre chose. Je sais déjà quel costume je vais me créer pour le prochain opus. Un véritable bonheur, en gros. Vivement le prochain !!!

Une fois rentrée je n’ai pas eu le temps de défaire ma valise que j’ai dû continuer le dessin d’Illidan. A vrai dire, je n’ai fait que ça pour le reste de la semaine. J’ai également fait une sélection des dessins à mettre en valeur, car il s’avérait que j’allais pouvoir en afficher que 6. Il fallait également que je retrouve les passepartouts, bref, je vous passe le chaos organisationnel d’un artiste. (Efficacité proche de zéro…).
Lundi matin j’arrive donc à Lille, au Dernier Bar pour afficher. Ma douce sœur était déjà sur place. Car en effet, elle exposerait certaines de ses tenues et couronnes pour l’occasion. D’ailleurs son mari et elle m’ont bien aidé pour afficher mes dessins.
Au soir un vernissage était prévu et j’ai pu passer du temps à profiter des jeux et de la merveilleuse ambiance du lieu en attendant ce grand moment.
En toute franchise, au soir j’ai eu un coup de blues. J’imagine que c’est la panique de l’artiste que beaucoup doivent connaitre. Les ‘Mes dessins ne sont pas assez biens’, ‘Il y a plein de défauts, comment j’ai pu afficher ça (alors qu’on est carrément les seuls à voir les défauts en question)’, ‘Je comprends que personne n’en veuille, je suis nulle, faut se rendre à l’évidence…’ et je vous en passe. A ce moment-là tout bon sens nous échappe. Le fait que Sorina ait adoré mes dessins et que Mahyar m’ait dit que mon travail l’intéressait et que je ne devais pas hésiter à le contacter pour lui montrer mes nouveaux dessins (oui, je vous ai passé ce moment-là aussi.) c’était oublié. Mais je me suis faite une réflexion… Un grand dessin comme j’en fais, les geeks ont rarement l’argent pour pouvoir se permettre la petite ‘folie’ d’acheter quelque chose d’aussi coûteux. Et quitte à acheter quelque chose de coûteux, ils vont, à juste titre, préférer acheter quelque chose qu’ils puissent utiliser/porter sur eux. Quelque chose qui aura un rôle plus ‘actif’ dans leur vie. Et c’est normal.
Même pas une heure après avoir eu mon petit coup de blues, un gentil couple s’adresse à moi. Ils ont l’air tout impatient et tout sourire. …Ils m’ont acheté mon grand dessin du Pandaren. Je n’y croyais pas. Et c’est ainsi que j’ai vendu mon premier grand dessin.
Comme quoi… petit à petit l’oiseau fait son nid. On est souvent tellement pris dans le cours de la vie qu’on ne se rend pas compte de tout le chemin qu’on a parcouru. Mais lorsqu’on arrive, juste un instant à prendre du recul et se dire : Où en étais-je il y a un an ? Qu’est-ce qui a changé en un an ?, soudainement on y voit très clair et, dans mon cas, je pense que je peux être fière du chemin parcouru.

Dans ma prochaine news je reprends l’explication d’où en sont mes différents projets et je vous dirai un petit mot sur mes vacances à l’île Maurice.

Câlins elfiques !